mardi, septembre 12, 2006

Le péril vert…

Vendredi dernier je passais à Cité el Khadhra sur une artère principale, il devait être 17h et la circulation était très perturbée. En arrivant au niveau de la mosquée, j’ai vite compris l’origine du bouchon : c’était la sortie des ‘’fidèles’’… si nombreux !! Pourtant l’heure de la prière du vendredi était bien passée. Ce qui m’a interpellé (outre le nombre) c’était l’apparence vestimentaire de l’écrasante majorité de ces personnes. On se serait cru dans un quartier populaire d’Alger (ville que je connais bien) : des barbus de tout poil habillés en qamis et babouches et même quelques enturbannés ; mais aussi beaucoup de femmes et de jeunes filles (certaines ne dépassant pas les 15 ans) voilées de la tête au pied !

Pour le musulman (très) modéré que je suis, le choc visuel est rude. Je suis bien en Tunisie, entouré par des intégristes. Oui, des intégristes ! J’entends d’ici ceux parmi vous qui pensent que c’est exagéré. A ceux-là je rappelle que le terme est tout à fait adéquat, en me référent à la définition de l’Encyclopaedia Universalis. Intégriste : « partisan d'un mouvement exigeant l'application intégrale des textes religieux à la vie publique d'un pays ». Quel autre but ces gens-là poursuivent-ils ? Qu’ils le taisent ou le proclament, l’objectif pour eux est clair : l’islamisation de la société et des institutions ! Pour ces extrémistes, tout est religion, tout est dogme… qu’ils s’imposent et imposent aux autres !

« Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’augmentes » disait Saint-Exupéry. L’islamiste ne l’entend pas de cette oreille. La simple différence est intolérable pour lui. Celui qui ne se comporte pas selon le strict dogme salafiste est considéré comme un apostat, voire un impi ! Son élimination devient une priorité car il contamine le reste de la société, il corrompt les âmes pures des fidèles !

Le régime islamiste est une forme de fascisme, il est anti-démocratique et anti-républicain. Les gardiens du dogme y sont des privilégiés, ils constituent une classe supérieure s’accaparant l’autorité suprême pour ne jamais la lâcher. S’ils utilisent les leviers de la démocratie pour conquérir le pouvoir, ils font vite table rase de ses valeurs dès qu’ils arrivent à leur fin. La démocratie est certes le pouvoir de la majorité, mais c’est aussi le respect des minorités et la garantie d’équité pour eux. Or dans un régime islamiste, les minorités n’ont pas droit de cité ou, au mieux, sont considérés comme des citoyens de second ordre.

Si la voie des urnes se refuse à eux, les islamistes n’hésitent pas à brandir les armes en proclamant le Djihad. La conquête du pouvoir légitime tous les moyens. Ils font régner la terreur et usent de toutes les méthodes susceptibles de faire plier l’Etat et le peuple. Il n’y a qu’à se rappeler ce qui s’est passé en Algérie durant la décennie noire pour voir ce dont ils sont capables : des dizaines de milliers de morts et de disparus, des villages entiers décimés, des viols collectifs, des enfants et des vieillards égorgés, des bébés jetés aux fours… pas de limites dans l’horreur !

Ces individus constituent une minorité dans la société tunisienne… mais c’est une minorité qui s’active dans l’ombre, qui recrute et s’agrandit plus vite qu’on ne le pense. Par le passé, ils trouvaient leurs partisans parmi les plus défavorisés auxquels ils faisaient miroiter un futur meilleur avec la garantie d’un emploi : c’est facile, il suffit de remettre toutes les femmes à leur place, c’est à dire au foyer ! De nos jours ils ratissent bien plus large et leur discours séduit aussi des étudiants, des cadres, des fonctionnaires, des commerçants et des entrepreneurs. L’idéologie qu’ils prônent n’est plus si étrangère car elle est véhiculée par les médias moyen-orientaux, les chaînes satellitaires telles Iqraâ ou Al Manar. La ‘’guerre contre le terrorisme’’ lancée par les Etats-Unis il y a cinq ans n’a fait que radicaliser les esprits et a transformé les Ben Laden, Nasrallah et Ahmadinejad en héros de la cause islamique… faute d’alternative crédible. Autant choisir entre la peste et le choléra !

Aider ces extrémistes, c’est la promesse d’un avenir sombre pour nous et nos enfants. Il faut donc rester très vigilent, ne pas les soutenir ni se liguer à eux. Il ne faut pas hésiter à défendre les acquis républicains et s’ériger en rempart contre toute forme de retour en arrière. Dans cette lutte, le rôle des femmes est primordial. Elles doivent monter au créneau chaque fois qu’on tente de minimiser leurs droits car c’est une porte privilégiée pour ceux qui veulent renverser nos lois. Les intellectuels doivent s’activer et se battre pour les valeurs de tolérance et de liberté en évitant de frayer avec les intégristes. Il faut aussi accepter les mesures visant à endiguer le prosélytisme et les signes religieux ostentatoires (comme le voile) dans les milieux scolaires et administratif. C’est une limitation des libertés, certes, mais c’est à ce prix là qu’on arrivera peut être à contenir ce fléau qui ronge notre société.

6 commentaires:

MetallicNaddou a dit…

Lu et Approuvé ! ;)

khanouff a dit…

Ils fut un temps ou la réflexion « pas de démocratie avec les ennemies de la démocratie » sortait de ma bouche comme une vérité presque absolue…enfin. Puis sont venues les années sombre de répression féroce contre les islamistes, les arrestations musclées pour ne pas dire autre chose, les humiliations de toute sorte les multiples peines infligés aux membres d’une même famille, les punitions collectives quoi, la torture systématique, les procès inéquitables, les droits bafoués aussi bien de la défense et des prévenus…tous ça a marqué mon esprit, moi jeune épris des valeurs du respect des droits fondamentaux et humains.
« Il faut aussi accepter les mesures visant à endiguer le prosélytisme et les signes religieux ostentatoires (comme le voile) dans les milieux scolaires et administratif » : Non et mille non, Il faut s’arrêter d’interdire, il faut bannir tout les textes liberticides, et appeler à l’ouverture de tous les espaces à la liberté d’expression, d’association, au libre accès à tout sans restriction, sites, savoir, à la création libre et sans censure car il n’y as pas mieux que la lumière pour combattre l’obscurité…

Ulysse a dit…

@khannouf : je n'ai pas dit que g t pour les procès expeditifs, la brutalité et les injustices... tout simplement, je suis en faveur de l'inerdiction des signes religieux en milieux scolaires et administratif. Ces institutions doivent etre laïques et sans aucun autre but que de servir le citoyen, quelque soient ses convictions, et sans l'exposer à aucune forme de prosélytisme.

Les bons discours sur la lumière qui chasse l'obscurité sont louables mais une certaine fermeté s'impose face à ces dérives.

khanouff a dit…

Bonjour, moi aussi je n’ai pas dit que t’es pour quoi que ce soit, sauf j’ai essayé de rappeler certains épisodes douloureux dans le dossier des islamistes…Bon, pour ce qui est des signe ostentatoires, objets de grandes polémiques en France et en Europe, je n’adhère vraiment pas…Enfin..
Quant aux beaux discours, j’y crois, il en faut…

zizou from Djerba a dit…

Excellent Blog cher Ulysse ! je te souhaite beaucoup de succés blogospheriques !

el greco a dit…

Oui Ulysse,
Que Dieu nous éloigne du péril Vert
et
que toute religion soit seulement dans le coeur du religieux. A l'intrerieur et non à l'exterieur.

Tout abus est hélas un début d'excès et d'extremisme

Achtung!
Achtung!