mardi, septembre 26, 2006

... et moi et moi et moi !

J’ai assisté la semaine dernière au congrès organisé à l’occasion de la Consultation Nationale sur l’Exportation en présence de nombreux responsables politiques dont le chef du gouvernement et quatre de ses ministres ainsi que d’un très grand nombre d’entrepreneurs et d’hommes d’affaires.

Lors des ateliers organisés à l’occasion, les participants étaient invités à poser leurs problèmes et à apporter leurs suggestions. J’ai été alors frappé par l’esprit individualiste et attentiste de la plupart de nos chefs d’entreprises. En effet, malgré toutes les aides, les exonérations et les subventions accordées par l’Etat aux exportateurs tunisiens, ceux-ci en réclament toujours plus ! On pouvait, ainsi, entendre des propositions de toute sorte. Encore plus de réductions fiscales bien sur, mais aussi des demandes plus fantaisistes tel que la suppression ou l’allègement des condition d’octroi du certificat de garantie sanitaire qui, aux dires d’un participant, entrave la bonne marche de ses affaires. Je citerai aussi cette femme d’affaire qui exporte pour plus de 6 millions de dinars par an et se plaint du coût du téléphone et « d’avoir à payer à chaque fois la place de parking à l’aéroport ». Cette dernière lamentation a recueilli, par ailleurs, le plein assentiment de l’assistance qui l’a salué d’applaudissements nourris !!

Le plus étonnant c’est que nombre d’entrepreneurs sont ignorants d’une bonne part des aides déjà disponibles et des démarches pour en bénéficier ! Ils sont aussi très peu présents sur le net et n’ont pas encore conscience qu’investir dans la mise en valeur de ses produits à travers un site moderne et attractif est, de nos jours, la meilleure façon de se faire connaître de par le monde.

Pour caricaturer, je dirai que beaucoup de chefs d’entreprises tunisiens aimeraient que l’Etat vienne les prendre par la main, les présente à des partenaires étrangers, s’occupe de l’acheminement de leur marchandise, paye leurs charges et les dispense d’impôts : c’est à croire qu’ils ne veulent faire que du profit pur pour leur seul bénéfice personnel !

On ne peut reprocher à un entrepreneur de chercher à s’enrichir ; mais si l’Etat et la communauté nationale y contribuent à grands frais, c’est pour qu’il y est des retombées sur toute la Nation. John Kennedy avait dit un jour : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays »… mais là on touche à une autre mentalité !

2 commentaires:

bien veillant a dit…

inchallah 3idek mabrouk wkol 3am winti be5ir

naufrage a dit…

Je te souhaite une joyeuse fête d'Aïd! kol 3am w enti 7ay eb5ir