mercredi, octobre 15, 2008

Affaire des sifflets : heureusement que le ridicule ne tue pas !

Nouveau rebondissement dans ‘’l’affaire’’ de la Marseillaise sifflée. Nicolas Sarkozy décide que tout match se déroulant en France et où l’hymne national français est sifflé sera immédiatement arrêté, les membres du gouvernement quitteront immédiatement l'enceinte sportive et les matches amicaux avec le pays concerné seront suspendus ! « Ceux qui veulent siffler un hymne national doivent être privés du match auquel ils sont venus assister » selon le premier ministre François Fillon.

Siffler un hymne national est honteux, car pour qu’il soit entonné, des milliers d’hommes ont sacrifié leurs vies. Mais prendre des mesures aussi extrêmes ne grandit pas la France dont le gouvernement se rabaisse au niveau des siffleurs. La lutte contre les incivilités se transforme en une chasse aux sorcières mais on ne peut tout imposer par la force !

Et que feront les autorités si ce sont de français qui sifflent l’hymne de l’adversaire (comme contre l’Angleterre lors du tournoi des Six Nations) ? Par ailleurs, cette mesure pourrait se transformer en arme à double tranchant : des pro-palestiniens pourraient siffler l’hymne français lors de d’une rencontre France-Israël. Les matches amicaux contre Israël seront-ils pour autant suspendus ?

Il faut punir les fauteurs de trouble et ceux qui viennent au stade pour autre chose que le sport. Mais s’il vous plait épargnez nous les mesures démagogiques qui n’ont rien à voir elles aussi avec le sport.

1 commentaire:

laabed a dit…

Je suis convaincu que la majorité des tunisiens condamnent de tels actes par respect aux autres peuples.Je pense aussi que l'organisation d'un match de football n'est pas la bonne idée de rapprocher plus les deux peuples car le foot d'aujoud'hui est helas synonyme de tous les exces, de toutes les passions et de toutes les dérives.Je pense aussi que notre colonie va payer pour un certain temps l'irresponsabilité de certains jeunes.